Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

E-portfolio non exhaustif

E-portfolio non exhaustif

Porte-plume et porte-voix !


Tous Poilus à Ploërmel ce week-end

Publié par Elesbed sur 5 Juin 2017, 11:43am

Il y a 100 ans, la Grande Guerre décimait les peuples d'Europe. En 1917 en France, le conflit, devenu international, s'enlise au point de faire commettre des erreurs stratégiques à l'Etat major. C'est ce que le service culturel de Ploërmel Communauté a choisi de mettre en lumière ce week-end, avec tout d'abord un spectacle sur la vie d'un soldat durant ces années terribles, "Les Hommes de boue" vendredi soir, par le Théâtre du totem. Samedi sera consacré plus précisément à 1917 avec un focus sur le tragique épisode du Chemin des dames.

Christophe Duffay, de la compagnie briochine du Totem, retrace le parcours de l'agent de liaison Joseph Suteau.

Christophe Duffay, de la compagnie briochine du Totem, retrace le parcours de l'agent de liaison Joseph Suteau.

Cette année encore, Ploërmel Communauté se souvient des soldats de la Première Guerre mondiale. Après Yann-Fanch Quemener qui avait présenté "Nous irons pleurer sur vos ombres", et la conférence de Christophe Guérin sur les Ploërmelais disparus à Verdun, en février 2016, Laurent Duval, chef du service culturel de la collectivité territoriale, a concocté deux jours... dans l'enfer de la guerre 14-18.

 

Découvrir l'histoire de la Première Guerre mondiale
avec "Hommes de boue, les sacrifiés du front"

Avec le spectacle proposé vendredi soir à tous, on retrouvera l'ambiance des années 14-18, en suivant le parcours de Joseph Suteau, agent de liaison devenu chasseur alpin. Des coupures de journaux, des photos familiales et des documents de l'Armée défileront derrière le comédien Christophe Duffay, seul en scène. On pourra aussi entendre des chansons de l'époque, telle la fameuse chanson de Craonne, tout au long des vicissitudes endurées par le soldat, qui a survécu au conflit. Une pièce de théâtre écrite par Zouliha Magri, l'arrière-petite-fille d'un héros de la Grande guerre, et qui justement est l'une des quatre permanentes du Théâtre du totem (voir ci-dessous l'interview de Christophe Duffay).

Samedi 10 juin, l'après-midi sera consacré à l'histoire du Chemin des dames (avril 1917), avec une conférence et une composition musicale signée Marc Biderbost.

Samedi 10 juin, l'après-midi sera consacré à l'histoire du Chemin des dames (avril 1917), avec une conférence et une composition musicale signée Marc Biderbost.

La funeste erreur stratégique du Chemin des dames 

1917 fut marqué par l'épisode du Chemin des dames et la stratégie malheureuse du général Nivelle et ses conséquences sur le moral des troupes. Il en sera question samedi 10 juin, à la Chapelle bleue, avec une conférence de l'historien Michel Geffroy qui, aujourd'hui Vendéen, fut élève puis plus tard professeur d'histoire à l'école militaire de Saint-Cyr Coëtquidan. "Ce ne sera pas une conférence soporifique, le conférencier appuyera ses propos par un diaporama", promet Alain Hervé. Ensuite, une évocation musicale réunira les écoles de musique de Ploërmel, Guillac et Mauron mais aussi l'auteur et compositeur Marc Biderbost qui a écrit une chanson pour l'occasion, et les Kilt brothers.

La mémoire ploërmelaise bientôt ravivée grâce à Madeleine Pelletier
et à la médiathèque

Plusieurs projets devraient voir le jour à l'automne autour du devoir de mémoire : "l'hymne" de Marc Biderbost sera enregistré en studio avec nouveaux arrangement et la voix de Caroline Chassany. Un DVD est en préparation à la médiathèque. En effet, il se trouve que Madeleine Pelletier, première femme maire de Ploërmel, avait tenu un journal durant la Grande guerre et ces écrits serviront de base à ce DVD. Le 18 novembre 2018, une grande soirée célébrera le centenaire de la fin des hostilités.

Interview : Christophe Duffay

Christophe Duffay, comédien et directeur artistique du Théâtre du totem
à Saint-Brieuc, interprète un spectacle écrit
et mis en scène par Zouliha Magri,
l'arrière-petite-fille du Poilu.

 

Pourquoi a-t-elle choisi un homme pour jouer
le descendant de son propre arrière-grand-père ? 

Elle voulait écrire et faire la mise en scène mais ne souhaitait pas jouer elle-même,
pour avoir du recul sur ses émotions. Elle l'a beaucoup côtoyé
puisqu'elle a habité la même commune que lui, en Loire-Atlantique,
quand elle était enfant. Il était le seul à avoir la télé,
et il était un survivant de 14-18. Quand il est décédé, elle avait 13 ans.
C'est à l'approche du centenaire de 14-18 qu'elle a commencé à vouloir
en savoir plus sur son aïeul. On a commencé à travailler la pièce en 2015 et,
à Ploërmel, ce sera la 55e représentation.

Vous allez jouer devant des écoliers vendredi après-midi. Comment abordez-vous ce public ?

Je vais les rencontrer avant, cela me rassure car il y a des moments difficiles.
Ils sont en CM1, CM2 et il y aura également quelques CE2.
Les professeurs des écoles ont travaillé le sujet avec eux en amont.
C'est aussi mon rôle de faire passer le souvenir de cette période.
Le spectacle prend la forme d'une enquête, il dure environ une heure.
En parler avant ça permet d'expliquer, par exemple le jeu de lumières,
rouge pendant le combat dans les tranchées... Le héros, Joseph, a été blessé,
il en est ressorti vivant mais il a connu l'hôpital et ses "gueules cassées"...
Les spectateurs vont suivre la vie d'un Poilu pendant toute la guerre,
grâce aux lettres que Zouliha a retrouvées et aussi à toutes les lectures
qu'elle a faites pour reconstituer cette époque.

Parmi les artisans de ce devoir de mémoire, Marc Biderbost, auteur et compositeur, Alain Hervé, adjoint à la culture à Ploërmel Communauté, présentant ici le casque de son grand-père, et Laurent Duval, chargé de la culture. Au-dessus d'eux : la liste des maires de Ploërmel, dont Mme Pelletier (1961-1965).

Parmi les artisans de ce devoir de mémoire, Marc Biderbost, auteur et compositeur, Alain Hervé, adjoint à la culture à Ploërmel Communauté, présentant ici le casque de son grand-père, et Laurent Duval, chargé de la culture. Au-dessus d'eux : la liste des maires de Ploërmel, dont Mme Pelletier (1961-1965).

Pour y aller : 

Vendredi 9 juin à la chapelle bleue à 20 h 30, "Hommes de boue, les sacrifiés du front",
tarifs non-abonnés : 10 euros (adulte), 6 euros (jeune). Contact pour réservations au 02.97.74.08.21 ou 02.97.74.02.70.

Samedi 10 juin à 15 h, à la chapelle bleue, gratuit.

 

(interview téléphonique de Christophe Duffay, mardi 6 juin 2017).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents