Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

E-portfolio non exhaustif

E-portfolio non exhaustif

Porte-plume et porte-voix !


Théâtre : la "Fin de l'histoire"

Publié par Elesbed sur 7 Novembre 2015, 16:34pm

Catégories : #Culture

Théâtre de la Colline, jeudi 5 novembre 2015, en soirée.

Théâtre de la Colline, jeudi 5 novembre 2015, en soirée.

Je n'étais pas allée au théâtre depuis bien longtemps, et l'occasion me fut donnée d'aller voir "Fin de l'histoire" de Christophe Honoré, au théâtre de la Colline (Paris XXe), jeudi soir. J'aime bien l'auteur sans pour autant être une acharnée : ses livres me tombent des mains en général. Néanmoins le théâtre est une expérience vraiment différente. Je ne connais pas Witold Gombrovitcz, un auteur polonais émigré en Argentine qui a fini sa vie en 1969 à St-Paul-de Vence. Reprendre une œuvre est une exercice délicat tant il est facile d'agacer les inconditionnels. C'est donc la tâche que s'est assignée Christophe Honoré.

Cela commence par des rires du public qui reviendront régulièrement. Je ne m'y attendais pas : Honoré, selon moi, verse rarement dans la comédie. D'autres émotions traversent l'assemblée, ébahie au premier postérieur montré, concentrée lors de la joute verbale des philosophes pour ne pas perdre le fil. J'ai adhéré à la rencontre au sommet, Yalta 39, entre Hitler, Staline, Daladier, Chamberlain, Mussolini, Benes, Beck. Certes il ne faut pas abuser des chansons de variété, un premier Cabrel c'est amusant, à force cela devient poussif. Et c'est là que je veux rendre hommage aux acteurs, excellents, surtout Marlène Saldana.

2 h 45 où l'on ne s'ennuie pas. On suit le jeune Witold : ses doutes et sa consternation de l'Europe, ses amours et ses pensées, les membres de sa famille, son père antisémite et condescendant, sa mère juive convertie, son frère (Sébastien Eveno, presque plus remarquable qu'Erwan Ha Kyoon Larcher qui campe Witold lui-même, le seul individu sensé de cette histoire). On s'achemine, malgré les efforts du jeune homme, vers l'inéluctable conflit de la Seconde Guerre mondiale.

La pièce a été créée le mois dernier au Théâtre de Lorient et s'en va en Pologne dès la fin des représentations à la Colline !

Ici Marlène Saldana, Jean-Charles Clichet, Sébastien Eveno.

Ici Marlène Saldana, Jean-Charles Clichet, Sébastien Eveno.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents